Des familles en quête de services et de personnalisation


A l’origine de la création d’Elicci se trouve un constat simple : trop de personnes qualifient les cérémonies d’obsèques de tristes, froides, voire même glauques. Beaucoup ont encore en tête l’image des pompes funèbres crapuleuses avec ses « croque-morts » à l’ancienne, et ses sinistres maîtres de cérémonie.

Il semblerait pourtant que le monde du funéraire soit en train de changer, très lentement certes, mais un tournant s’opère bel et bien. Il faut dire que les pompes funèbres n’ont plus le choix : de nos jours les familles confrontées à un décès sont de plus en plus demandeuses d’autre chose, inspirées sans doute par nos voisins belges, ou nos cousins canadiens à l’imagination sans limite lorsqu’il s’agit d’accompagner la mort.

Peu à peu les aspects matériels de la cérémonie (cercueil, fleurs, marbrerie) sont délaissés par les familles, qui sont plus demandeuses de services. Cette évolution apparaît pleine de sens au regard des évolutions sociétales. Les familles confrontées à un décès ont besoin de temps, de calme, de se retrouver. Or entre le jour du décès et le jour des obsèques, elles sont assaillies de démarches à effectuer à l’hôpital, à la mairie, aux pompes funèbres, au cimetière, à la paroisse, au crématorium, auprès de la sécurité sociale, etc. Epuisées, elles ont à peine le temps de recevoir leurs proches qui viennent les réconforter. Ces familles souhaitent donc une prise en charge totale des obsèques et démarches après décès pour leur permettre de se recentrer sur l’essentiel : se recueillir, se retrouver, se remémorer les bons moments avec le défunt.

Il y a quelques années encore, dans les campagnes, on veillait le corps à la maison et tous les voisins venaient se relayer au domicile du défunt. On buvait un café tous ensemble à la cuisine, on se souvenait de ce qu’il avait été. C’est ainsi que l’on faisait honneur au défunt : en prenait le temps de considérer sa mort plutôt que de passer du temps à signer des papiers dans toutes les institutions possibles et inimaginables. Peut-être les familles endeuillées ont-elle besoin d’un retour à cette convivialité simple de l’après décès?

Veillée funéraire du défunt à domicile
 

Quelle réponse des opérateurs funéraires à ce besoin de services ?


Certaines entreprises de pompes funèbres se sont dotées de services permettant de libérer les familles d’une partie des démarches, en proposant par exemple de contracter un contrat obsèques. Cela permet de régler tous les détails à l’avance. Mais d’autres services existent également :

- l’envoi d’un faire-part électronique, pour prévenir très rapidement tous les proches et amis du défunt, et leur permettre de se rendre à la cérémonie de funérailles : enhommage.fr. Cette solution permet aussi aux familles de recevoir les condoléances en temps réel.

- L’externalisation des démarches administratives à effectuer après le décès, auprès d’un prestataire dont c’est le métier. Après un entretien avec les proches du défunt, le prestataire se charge de prévenir toutes les institutions nécessaires, et envoie à la famille tous les papiers pré-remplis. La famille n’a plus qu’à signer. Elle gagne ainsi un temps et une énergie considérables : caelis-France.fr

- Certaines pompes funèbres peuvent organiser le transport depuis les gares ou aéroports pour les amis et la famille qui viennent de loin pour l’enterrement ou la crémation.

- L’entreprise La Petite Gomme se propose, elle, de prendre en charge les enfants qui sont souvent mis à l’écart dans ces moments critiques. Elle les fait participer à la préparation des obsèques via des ateliers d’arts créatifs et des carnets de coloriage pour les aider à comprendre ce qui se passe et à s’exprimer dans ce moment à la fois mystérieux et douloureux : Lapetitegomme.fr

- La conception et l’impression des livrets de messe pour les funérailles religieuses : enhommage.fr

- Un service de traiteur pour recevoir les proches à l’issue des obsèques : presencefuneraire.com

- Des services de personnalisation de la cérémonie que nous détaillons ci-dessous.

- Certains fleuristes peuvent proposer des compositions florales en lien avec la région d’où vient le défunt : pourquoi pas imaginer une couronne de légumes pour un jardinier ? une guirlande de piments pour un basque ? Du blé et des fleurs des champs pour quelqu’un qui aimait la campagne ? Des oyats pour un amoureux du littoral ?

- Pour les personnes ayant choisi la crémation, il est aussi possible de choisir une urne funéraire artistique uniqueExtra-celeste.fr

Urnes funéraires proposées par Extra-Céleste

La personnalisation en vogue


Outre le manque de temps et le besoin de se retrouver éprouvé par les familles, la baisse des pratiques religieuses génère une perte de repères pour animer la cérémonie d’enterrement ou de crémation. Que ce soit au cimetière ou au crématorium, il est possible de réaliser une belle cérémonie de dernier adieu, et certaines familles ont besoin d’être accompagnées pour cela.

Fabienne Hilmoine est une ancienne journaliste reconvertie en maître de cérémonie suite au décès d’un de ses proches qui ne s’est pas passé comme elle l’aurait souhaité. Aujourd’hui elle choisit de rencontrer les familles avant la cérémonie. Au terme d’une conversation ayant pour objet de retracer la vie du défunt, son caractère, les souvenir et moments passés avec luiFabienne Hilmoine rédige des hommages, discours ou témoignages qui peuvent-être lus par la famille ou par elle-même dans le cadre de l’animation de la cérémonie. Elle peut également créer des films à partir de photos ou de vidéos du défunt, ces images pouvant être diffusées pendant la cérémonie au funérarium ou au crématoriumA-tout-jamais.fr

Une autre tendance se développe : le recours à des musiciens pour animer les obsèques. L’entreprise Elicci s’est spécialisée dans ce service, proposant aux familles de choisir des morceaux de musique et des instrumentistes ou chanteurs /chanteuses pour les interpréter. Que la cérémonie ait lieu à l’église, au cimetière ou au crématorium, les musiciens d’Elicci font résonner les souvenirs du défunt et aident l’assemblée à se recueillir : de la musique classique à la chanson de variété en passant par le Gospel. La musique donne à chaque moment de la cérémonie un caractère particulier : méditation, solennité, gaieté… : elicci.fr

Duo de Jazz d'Elicci au crématorium de St Ouen l'Aumône

Certains maîtres de cérémonie peuvent prévoir des moments symboliques forts comme un lâcher de colombes, le partage d’un grand cru que le défunt aimait… etc.

Au-delà de l’aspect matériel de la cérémonie d’obsèques, l’accompagnement humain est donc primordial pour faire du dernier adieu un véritable hommage à la vie. Sur le plan psychologique, soigner la cérémonie de funérailles est essentiel pour bien commencer le deuil du défunt.

L’entreprise Extra-Céleste, qui propose des urnes funéraires artistiques et uniques, résume tout cela par une simple question : et s’il n’était que question d’amour ?
Rechercher

Ex : gospel, cornemuse, Vivaldi


On parle de nous

Stratégies

Le magazine dresse un panorama du secteur funéraire, ses tendances et ses innovations...

Europe 1

Aliette Frangi était l'invitée de l'émission "La France Bouge" sur Europe 1 aux côtés...

Voir toutes les parutions médias


Suivez-nous