Organiser une cérémonie de commémoration

Durant la période de confinement, nous n’avons pas tous pu dire adieu à nos proches comme nous l’aurions souhaité. Il est pourtant essentiel d’honorer la mémoire de nos défunts, notamment au moment du départ. C’est ce qui permet de démarrer sereinement le chemin du deuil. Notre préconisation est donc de pouvoir célébrer la mémoire de nos défunts après le confinement au cours d’une cérémonie de commémoration.

En tant que spécialistes de hommages personnalisés, voici nos idées pour organiser une cérémonie en souvenir d’un proche défunt.

Pourquoi organiser une cérémonie de commémoration ?

  • Pour rassembler les proches qui n’ont pas pu être là au moment des obsèques,
  • Pour partager ensemble des souvenirs autour de l’être cher,
  • Pour exprimer nos émotions liées à ce départ,
  • Pour lui dire adieu, tout simplement.

Où la cérémonie du souvenir peut-elle avoir lieu ?

Si cette cérémonie a lieu après le décès, elle peut prendre place :

  • Dans un lieu de culte,
  • Au cimetière à proximité de la sépulture du défunt,
  • Dans un jardin du souvenir ou dans un espace de pleine nature, à l’occasion de la dispersion des cendres du défunt,
  • Chez un proche du défunt, en intérieur ou dans un jardin,
  • Dans une salle de recueillement communale, ou éventuellement dans une salle mise à disposition par une société de pompes funèbres (funérarium ou crématorium).

Comment structurer cet hommage à la mémoire d’un être cher ?

Voici quelques éléments clés pour donner du sens, personnaliser et structurer une cérémonie du souvenir.

Les prises de paroles

Il est d’usage de lire des textes, prières, poèmes, témoignages, etc. Ces prises de paroles peuvent être faites par vous-mêmes, par un représentant du culte ou par un maître de cérémonie. Même si c’est parfois difficile, il est très important d’écrire un hommage adressé au défunt, même un petit mot qui vient du fond du cœur (il n’est pas nécessaire d’écrire une grande oraison funèbre). Ce témoignage peut être lu par vous-mêmes, ou par une autre personne, il peut aussi être glissé.

Les musiques

Elles vont rythmer et structurer les différents moments de la cérémonie. Elles peuvent rappeler des souvenirs, apporter de l’apaisement, favoriser le recueillement, donner de la joie, aider à songer sereinement à l’avenir. En tant que spécialistes de l’accompagnement musical des cérémonies d’hommage, n’hésitez pas à nous consulter pour des conseils afin de choisir des musiques personnalisées, et à consulter nos prestations. Nos musiciens et chanteurs professionnels vous accompagnement dans différentes régions de France.

La présence des musiciens apporte humanité, sensibilité et donc un surcroît d’émotions et de beauté à cet hommage.

Une flûtiste et une harpiste accompagnent une cérémonie du souvenir dans un crématorium

Le partage de souvenirs :

Photos, vidéos, objets ayant appartenu au défunt ou représentatifs de sa personnalité…etc.  C’est le moment d’aller fouiller dans les souvenirs, et de les partager. Chaque personne de l’assemblée peut par exemple raconter une anecdote ou un souvenir partagé avec le défunt, et pourquoi pas même apporter un objet représentatif de ce souvenir ?

Il est aussi possible de réaliser à l’avance un album photos du défunt qui sera remis le jour de la cérémonie à son époux ou à ses enfants. Cela nécessite un peu d’organisation en amont de la cérémonie, mais avec l’aide d’Une Rose Blanche il est possible de réaliser en ligne un bel album souvenirs collaboratif, en rassemblant l’ensemble des souvenirs et témoignages des différents proches du défunt : https://www.uneroseblanche.fr/

Un geste symbolique d’adieu et d’espérance :

Ce geste symbolique peut être de déposer une fleur sur la sépulture, de la bénir, d’allumer une bougie à chaque évocation du défunt, d’accrocher un petit mot écrit par chaque membre de l’assemblée aux branches d’un arbre, d’organiser un lâcher de colombes, …à vous d’être créatifs ! Une préconisation : l’idéal est que chaque personne de l’assemblée puisse prendre part à ce geste, si chacun n’a pas la possibilité de s’exprimer dans cette cérémonie. Effectuer ce geste symbolique est une manière pour chacun d’envoyer un message d’affection ou de tendresse au défunt.

D’autres idées de gestes symboliques pour agrémenter un hommage personnalisé sont proposées par Sarah Dumont, fondatrice d’Happy End comme par exemple, la réalisation d’un mandala de fleurs : https://www.happyend.life/mandala-obseques/

Cette étape du geste d’adieu peut être assez longue en fonction du nombre de personnes présentes. Aussi nous préconisons que ce moment soit accompagné d’une musique dont la durée puisse s’adapter sur le moment. Il est préférable que ce soit de la musique instrumentale ou du chant sans paroles car cela aidera chaque membre de l’assemblée à se concentrer sur son geste, qui est comme un message adressé au défunt.

Pourquoi faire appel à des musiciens ?

Pour personnaliser cet hommage, faire appel aux musiciens d’Elicci c’est rendre un hommage digne, beau, vrai.

DIGNE de par la qualité de la musique, car les musiciens d’Elicci sont des professionnels triés sur le volet et rodés à ce type de circonstances.

BEAU car la musique nous transporte et la sensibilité des musiciens ajoute un surcroît d’émotion à l’adieu. La musique vivante est un hommage à la vie.

VRAI car les familles choisissent elles-mêmes les musiques qui caractérisent le défunt, qui leur rappellent des souvenirs partagés. Elles sont un message adressé du fond du cœur à l’être cher.

Un quatuor accompagne une dispersion de cendres dans le parc d’une propriété privée

Exemple de cérémonie de commémoration en 4 étapes

Voici un exemple de cérémonie en mémoire d’un homme âgé de 85 ans, ayant des enfants et des petits-enfants.

La célébration se déroule au cimetière autour de la sépulture.

Un portrait grand format du défunt est disposé sur un chevalet. Au pied de ce chevalet, des jonquilles préalablement cueillies dans le jardin de défunt ont été disposées dans un grand vase. Des petites bougies sont posées sur un plateau, éteintes. Un barnum a été dressé et une quinzaine de chaises sont installées pour les plus âgés.

Un des fils du défunt se charge de coordonner la cérémonie.

Un violoniste et un guitariste sont présents.

Un duo violon – guitare classique au cimetière du Montparnasse
  1. Accueil de l’assemblée

Pendant l’arrivée et l’installation des membres de l’assemblée, le duo de musiciens joue « le largo de l’Hiver » de Vivaldi, une musique calme et apaisante (pas triste). Cela permet de mettre l’assemblée en recueillement. Une fois l’assemblée recueillie et le morceau terminé, le « maître de cérémonie », fils du défunt, remercie les présents et adresse un petit mot d’accueil et d’introduction de la cérémonie.

  1. Le temps des souvenirs

La fille du défunt lit un hommage sur son père qui reprend des éléments biographiques mais aussi les grands traits de sa personnalité et ce qu’il a appris, laissé à ses proches.

Les musiciens jouent l’air de « Ma liberté » de Georges Moustaki, un air qui caractérise la personnalité du défunt.

Chacun à son tour, les petits enfants du défunt viennent dire un souvenir, une anecdote, une courte histoire de ce qu’ils ont vécu avec leur grand-père. Après chaque évocation, chacun des petits-enfants prend une bougie qu’il allume et la garde dans ses mains.

Les musiciens jouent ensuite l’air de « La Mer » de Charles Trenet, car le défunt était féru de voile et a beaucoup emmené ses enfants et petits-enfants naviguer avec lui sur son voilier.

Le fils du défunt qui s’est improvisé « maître de cérémonie » propose aux membres de l’assemblée de s’exprimer s’ils le souhaitent. Après chaque intervention, une bougie est allumée.

  1. Recueillement

Puis quelques minutes de silence sont observées. Ce moment de silence est très important. Il permet à chacun de s’exprimer dans son for intérieur, à son rythme, de se souvenir, d’adresser une pensée au défunt en toute liberté.

Un « Notre Père » est ensuite récité.

  1. Geste et chant d’adieu

Chacun est alors invité à prendre une jonquille et à la déposer sur la tombe. Cette procession se fait en musique, pendant que le violoniste et le guitariste jouent la Pavane de Fauré, un très beau morceau de musique classique qui suggère un voyage, vous emmène ailleurs.

Enfin tous restent auprès de la sépulture et chantent « Ce n’est qu’un au-revoir », accompagnés des musiciens (les paroles du chant leur sont distribuées).

Il est d’usage de se retrouver ensuite pour une collation dans un café proche du cimetière ou chez l’un des membres de la famille.

Pour conclure

Personnaliser une cérémonie du souvenir nécessite de prendre un peu de temps pour aller fouiller dans les souvenirs du cœur, jusqu’à l’intime. C’est forcément un moment douloureux, et en même temps cette étape est libératrice. C’est cela qui nous rappelle la beauté de la vie, et la chance que nous avons eu de côtoyer cet être cher qui est parti.

Cette cérémonie doit être un bel hommage à la vie !

Nous adressons une pensée particulière à toutes les familles qui ont perdu un proche pendant la période de confinement liée au covid 19 car elles ont été privées de la liberté d’organiser les obsèques comme elles l’auraient souhaité, et bien souvent privées de l’entourage de leurs proches.

Pour aller plus loin dans l’organisation d’un hommage personnalisé après les obsèques : https://www.happyend.life/apres-obseques-une-ceremonie-pour-faire-vivre-le-souvenir/

Fermer le menu
Donec ut Sed at id, Phasellus elementum leo quis,